Prélats bretons en Afrique et aux Antilles

BUHENDWA ELUGA ESSY


 Terre de marins et de pionniers, la Bretagne est  ouverte sur le monde mais bien assise sur ses racines. Elle est, aussi, la terre des «Missionnaires» qui, après avoir subi la domination sous toutes ses formes et l'ayant intériorisée, sont allés dans deux contrées particulièrement intéressantes pour moi:  l'Afrique et les Antilles. A la limite, ces deux entités, se ressemblent, du fait qu'elles sont habitées par des Noirs. Et c'est bien là l'intérêt de cette étude: comprendre comment des Religieux nés en Bretagne, ayant comme langue maternelle, le breton,  élevés selon les  us et coutumes de la Bretagne, conscients des répercussions de la foi catholique sur la vision du monde des bretons, avertis des conséquences de la perte d'une langue et, donc, d'une identité,  sont allés chez des hommes et des femmes en voie de Colonisation et récemment transplantés d'Afrique aux Antilles, par le honteux trafic des Esclaves.


La rencontre entre Missionnaires bretons, souvent bretonnants, et les «âmes africaines» sur un terrain neutre -les Antilles- autour de questions qui relèvent de l'idéal ou de l'humanisme chrétiens, nous fournit une abondante matière à réflexion. Appareil idéologique d'Etat, comme l'appelait le regretté Louis Althusser, l'Eglise est aussi un Appareil répressif. Le rôle de l'Eglise catholique dans les mécanismes de l'acceptation de la domination politique, économique, culturelle en Bretagne servira de caneva aux Antilles, suivant une grammaire politique éprouvée: interdictions diverses, condamnations, excommunications, punitions, prohibitions...


La Bretagne, plus que toute autre Région de France, entretient avec l'Afrique et les Antilles des relations bien complexes. Le rôle primordial joué par Nantes, Saint-Nazaire, Lorient ou Brest dans le «Commerce triangulaire», dans les relations avec l'Orient ou dans la Marine coloniale n'est plus à démontrer. Les Missionnaires bretons qui partent pour Haiti ont une idée bien précise sur les Noirs car, dès 1777, existe un «dépôt de Nègres»


Ecumant les mers, les marins bretons se sont installés dans les principales villes des «Colonies». Souvent bretonnants, ils ont encore à coeur ou en mémoire leur langue d'enfance, perdue pour les besoins d'une adaptation ou d'une adoption de la modernité que supposait apporter l'usage de la langue française. Aux Antilles, plus spécialement, ils sont en face d'hommes et de femmes de «race noire» qui portent en eux le souvenir de l'Afrique, de ses langues, de ses moeurs et de ses us et coutumes. Ils pratiquent souvent le vaudou mais aussi d'autres croyances mettant en valeur l'âme des ancêtres, les esprits et autres éléments surnaturels.


Comment les Missionnaires et, spécialement, les Evêques d'origine bretonne, souvent bretonnants, organisent leur «Pastorale» à l'égard de ces hommes qui perdent, peu à peu, le souvenir de leur origine et de leurs dieux? Quelle est la perception qu'ont ces Missionnaires de ces hommes qui, au fond, comme eux, sont en train de perdre leurs langues et la spécificité de leurs identités? C'est au recensement d'une série de thématiques autour des regards croisés entre Missionnaires bretons et Fidèles antillais que se penchera cette étude.


Les Evêques jouant un rôle d'impulsion dans la définition de la politique et de la pratique pastorales, j'ai voulu essentiellement les répertorier et étudier leurs « Lettres pastorales » telles que je peux les retrouver dans les Diocèses d'Haïti, de Kemper, Vannes et Tréguier. J'exposerai, autour de thématiques données, les points de vue et les pratiques pastorales des uns et des autres.





Nom et Prénom

Lieu de naissance

Dept

Siège de la fonction épiscopale

Remarques

1

Martial Testard du COSQUER

LESNEVEN

29

1er Archevêque de Port-au-Prince

2

Joachim BULEON

PLUMERGAT

56

DAKAR

(Sénégal)

3

Julien

CARMEN

Trebry

22

MARTINIQUE

4

Jean-Marie

CESSOU

Quimper

29

LOME

(Togo)

5

Julien

CONAN

GUERN

22

HAITI

6

Julien

GORJU

Saint-Sevran

35

MASAKA

(Uganda)

7

Firmin

GUICHARD

Corps-Nuds

35

BRAZZAVILLE

(Congo)

8

Mathurin

GUILLEME

Sainte-Marie

35

LIKUNI

(Malawi)

9

Alexis

GUILLOU

Ploërmel

56

HAITI

10

Constant

HILLION

Mauron

56

HAITI

11

Jean-Marie

JAN

Cléguerec

56

HAITI

12

François-Marie

KERSUZAN

Grand-Champs

56

HAITI

13

Pierre-Marie

LEBERRE

Neuillac

56

LIBREVILLE

(Gabon)

14

Joseph-Marie

LE GOUAZE

Saint-Thuriau

56

HAITI

15

Louis

LE HUNSEC

Ploemeur

56

DOUALA

(Cameroun)

16

Mathurin

LE MAILLOUX

Yheix

56

DOUALA

(Cameroun)

17

Ignace-Marie

LE RUZIC

Plougrescant

56

HAITI

18

Jean-Marie

MORICE

Loyat

HAITI

19

François

MORVAN

Le Saint

56

CAYENNE

(Guyanne)

20

François

PERSON

Plouharnel

56

ABIDJAN

(Côte d'Ivoire)

21

François-Joseph

PERSON

Plouider

29

HAITI

22

Marie-Urbain

PERSON

Lanarvily

29

HARAR

(Ethiopie)

23

Mathurin

PICARDA

Meslan

56

DAKAR

(Sénégal)

24

Jules

PICHON

Saint-Urbain

29

HAITI

25

Yves

PLUMEY

Vannes

56



GAROUA

(Cameroun)


26

François

POIRIER





HAITI


27

Paul

ROBERT

Helléan

56



HAITI


28

Claude

ROLLAND

Santec

29



ANTSIRABE

(Madagascar)